Moteurs et Boites Neuf - Occasion - Echange Standard

Consignes techniques Montage et Entretien

CONSIGNES TECHNIQUES OBLIGATOIRES POUR LA MONTE D’UN MOTEUR MC-CARPARTS

Nos produits sont choisis pour leur qualité et nous vous remercions de nous avoir fait confiance. Il est très important de comprendre que la qualité du montage est aussi importante que celle du produit fourni. C’est pourquoi, il est primordial que vous accordiez un moment pour lire les instructions de montage. Ceci vous permettra sans aucun doute d’économiser un temps précieux.

1.Recommandations générales 

Il est impératif de connaître la cause de la panne de votre moteur d’origine et la réparer afin qu’elle ne se reproduise pas avec le nouveau moteur.
Comparez d’abord les 2 moteurs, les pièces ré- utilisées doivent subir un nettoyage et être contrôlées
(ex : Durite refroidissement d’huile turbo etc…)
Certaines pièces périphériques sur les moteurs OCCASION fournis peuvent ne pas correspondre avec votre moteur, selon l’origine des moteurs d’importation. Vous devez alors reprendre les pièces de votre moteur et bien les nettoyer avant remontage sur le moteur fourni.

- Nettoyage du compartiment moteur
Après avoir enlevé l’ancien moteur, il est souhaitable de nettoyer le compartiment moteur. La pose du moteur sera plus facile et plus agréable.

- Bouchons
La majorité des ouvertures du moteur sont protégées par un bouchon. Enlevez-les au fur et à mesure du remontage, cela évitera qu’ils ne passent à l’intérieur du moteur.

-Moyens de fixation
Assurez-vous que les boulons et écrous soient serrés aux couples préconisés. Certains boulons et écrous ne peuvent pas être réutilisés. Il est conseillé d’huiler légèrement les boulons de culasse sur le filet de vis et entre les rondelles avant le montage.

- Boulons conventionnels et boulons Nilstop
- Utilisez toujours des boulons Nilstop neufs
- Les boulons conventionnels doivent être serrés aux couples.
- Les boulons nilstop doivent être serrés aux couples puis un serrage angulaire avec une clé dynamométrique. N’utilisez jamais un couple de serrage pour contrôler le serrage des boulons Nilstop.
- N’utilisez jamais les normes de serrage des boulons conventionnels pour les boulons nilstop, le fonctionnement des boulons nilstop reposant sur un autre principe. Vous risquez de provoquer des fuites au niveau du joint de culasse ou même des fissures dans le bloc moteur
- Il est impératif de toujours suivre l’ordre de serrage ainsi que les normes de serrage en vigueur préconisées par le constructeur automobile
- Les boulons de fixation du volant moteur doivent être, dans tous les cas, remontés au Loctite bleu

- Volant moteur
Si les boulons du volant moteur sont livrés avec le moteur, il ne faut pas les réutiliser. Si les trous de boulon sur le vilebrequin sont percés, utilisez un joint type Loctite sur le filet de vis, ceci évitera les fuites d’huile. Les boulons doivent être serrés aux couples préconisés à l’aide d’une clé dynamométrique. Contrôlez soigneusement les usures et les défauts de la couronne et de la surface du côté de l’embrayage.
Si vous avez reçu un moteur neuf, pour conserver l’équilibrage de la partie mobile du moteur, le volant moteur ne doit pas être remplacé.
Pour les moteurs Isuzu, les vis du volant moteur doivent être remontées avec Loctite Bleue et les piges doivent être calées.

-Poulie
La poulie doit être montée avec beaucoup de soin. Faites attention de ne pas repousser la clavette. Le boulon centre doit être serré aux couples préconisés à l’aide d’une clé dynamométrique, l’utilisation d’un joint type Loctite est recommandée. Si vous prenez la poulie de l’ancien moteur, contrôlez la portée diamétrale extérieure afin d’assurer une étanchéité correcte.
Avant le montage, il est impératif de contrôler la surface de contact d’appui de la poulie sur le vilebrequin afin d’assurer un montage correct.

- Courroies
Il est impératif de remplacer la courroie de distribution et le(s) galet(s) tendeur(s). De même, il est impératif de remplacer la courroie en V ou courroie multi-gorges.

- Divers
- Vérifiez de manière générale tous les capteurs.
- Il est impératif de vérifier l’étanchéité des joints spi.
- Pour les moteurs nus, pensez à vérifier les bougies de chauffe, le turbo compresseur et la culasse provenant de l’ancien moteur.
-Pour les moteurs VM, le resserrage de la culasse doit être effectué suivant la procédure du constructeur, il y a un ordre à respecter.
-Pour tous les moteurs Renault, le support de puits de jauge doit être emmanché au maillet avant serrage des boulons latéraux.
- De nombreux moteurs sont livrés avec des collecteurs d’admissions et/ou d’échappement et des carters d’huile posés pour le transport. Il est obligatoire d’en poser des neufs ou ceux du moteur d’origine après contrôle et de remettre ces pièces sur la vieille matière en retour. Ils ne sont pas utilisables.

2.Systèmes de refroidissement

Un refroidissement optimal est primordial, surtout pendant la période de rodage.

Il est impératif de remplacer le calorstat (pour les moteurs livrés sans) et le bouchon de vase d’expansion.

Contrôlez le bon fonctionnement et nettoyez : le ventilateur, les sondes, le thermostat, le radiateur d’huile et radiateur d’eau, l’intercooler (échangeur d’air pour le turbo) et le visco-coupleur.
Contrôlez également les durites d’eau, si vous devez les remplacer, utilisez toujours des colliers de serrage neufs afin d’assurer une bonne étanchéité.

Ne remplissez jamais le moteur uniquement avec de l’eau, utilisez un liquide refroidissement ou bien un mélange d’eau et d’antigel. Cela évitera une corrosion prématurée du bloc cylindre. Il faut purger le système de refroidissement en suivant soigneusement les instructions du constructeur. Testez impérativement le système de refroidissement sous pression.

Le radiateur doit être contrôlé et si nécessaire détartré par un spécialiste

Vérifiez le bon fonctionnement du thermostat dans de l’eau chaude.

Si la pompe à eau n’est pas fournie, vérifiez là. Si elle présente des traces de corrosion, de fuite ou d’usure, remplacez là impérativement. Dans tous les cas, changez le joint de pompe à eau et vérifiez la courroie.

Au niveau du refroidissement à air, les déflecteurs d’air, les conduits d’aération ainsi que le bourrelet d’étanchéité en mousse doivent être en parfait état cela évitera d’endommager les pistons. Le thermostat ainsi que les clapets de ventilation doivent être montés correctement. Vérifiez le ventilateur ; des impuretés au ventilateur peuvent causer des vibrations au moteur.

3.Système d’alimentation en carburant

Un système d’alimentation en carburant qui fonctionne mal aura des effets négatifs sur le moteur. Un mélange trop riche causera non seulement une trop grande consommation de carburant mais provoquera aussi une usure anormale des cylindres et des segments. Un mélange trop pauvre provoquera des surchauffes.

- Filtre à air
Remplacez le filtre à air. Un filtre à air sale ou bouché peut causer une augmentation de la consommation de carburant et éventuellement des dégâts au moteur. Un filtre à air non conforme, usé ou mal monté laissera passer de la poussière ou des impuretés pouvant causer une usure anormale des segments et des coussinets.

- Collecteur d’admission
Vérifiez qu’il n’y ai pas de pièces étrangères dans le collecteur d’admission. Il faut le secouer et souffler dedans avec de l’air comprimé.
Pour les moteurs Renault 2.2L DCI G9T, il est impératif de remplacer le collecteur d’admission en plastique par celui du moteur du client après contrôle. Celui qui est sur le moteur livré n’est posé que pour le transport.

- Joint de collecteur d’admission
Une bonne étanchéité entre le collecteur d’admission et la culasse est nécessaire. La planéité doit être parfaite et les faces d’appui du joint exemptes de corps gras. Les vis et les écrous de fixation doivent être serrés progressivement et aux couples préconisés. Un serrage inadéquat peut endommager le joint. Un joint qui fuit peut provoquer dans un moteur d’essence un appauvrissement du mélange, de ce fait une surchauffe du moteur et des dommages aux pistons et soupapes.

- Filtres à carburant
Les filtres doivent être remplacés. La moindre impureté peut endommager la pompe à injection ou les injecteurs. Un filtre bouché provoquera un manque de pression au niveau de l’alimentation, cela causera un mélange plus pauvre et aura pour conséquence une surchauffe qui risque d’endommager les pistons.
Pompe d’alimentation
Quand il s’agit d’une pompe mécanique : contrôlez la pompe et le diaphragme. Un diaphragme fissuré a pour conséquence un écoulement d’essence dans le carter. Cela causera une dilution de l’huile lubrifiante et pourrait provoquer des dégâts au niveau des coussinets.

- Réglage système d’injection essence
Le système d’injection doit être soigneusement contrôlé et réglé par un spécialiste avant la mise en route du moteur. Un pro­blème de puissance résulte parfois d’un manque de carburant. Ceci peut être dû au distributeur, à la pompe d’alimentation, ou au débitmètre.

- Tuyauterie des injecteurs
La tuyauterie des injecteurs doit être bien nettoyée afin d’éviter que des particules de saleté ou des gouttelettes d’eau ne s’introduisent à l’intérieur. Après avoir raccordé la tuyauterie de la pompe d’injection aux injecteurs, il est nécessaire de procéder à la purge du circuit avant de démarrer. Le serrage des écrous de tuyauterie devra se faire avec l’outil correct et aux couples recommandés. Au moment du montage de la tuyauterie, il est nécessaire de ne pas plier ni déformer celle-ci afin d’éviter des amorces de rupture. Le soufflage des tuyauteries sera exécuté avec de l’air sec et filtré d’un compresseur.

- Carburateur
Contrôlez le fonctionnement du carburateur, éventuellement le nettoyer et le régler. Vérifiez les gaz d’échappement pour s’as­surer d’un réglage correct avec un appareillage de contrôle adéquat.

- Injecteurs
Il est impératif de faire tester les injecteurs. Sans le rapport de test ou la factures des injecteurs neufs la garantie sera annulée

- Moteur au GPL
Lorsqu’on effectue la purge du circuit de refroidissement il ne faut pas oublier de pur­ger le vaporisateur. Bien contrôler l’étanchéité des durites du mélangeur afin d’éliminer les prises d’air. Pour un meilleur rodage du moteur il est conseillé de rouler pendant les 3000 premiers km à l’essence.

- Allumage
Réglez l’allumage avec précision pour éviter des dégâts aux pistons. Vérifiez le mécanisme d’avance le diaphragme du système d’avance de la pom­pe de dépression ainsi que l’avance centrifuge. Vérifiez également le branchement de la durite de la pompe à dépression. Contrôlez l’allumeur et le distributeur ainsi que le faisceau d’alimentation. Changez les vis platinées et les bougies suivant les spécifications du fabricant. Utilisez des outils adéquats pour contrôler le fonctionnement de l’or­dinateur de bord ainsi que les différents capteurs du système électronique.

- Reniflard
La ventilation utilise en général une conduite épaisse qui mène au filtre à air et une conduite moins épaisse qui relie le moteur au collecteur d’admission. Nettoyez les durites, les douilles, les filtres et les soupapes. Une obstruction provoquera une surpression dans le carter avec des fuites d’huile et une surconsommation d’huile. Ne jamais enlever des pièces du système du reniflard, vous risquez d’endommager le carter.

- Échappement
Nettoyez le collecteur d’échappement. L’échappement ne doit pas être obstrué, cela engendrerait une perte de puissance.

- Boîte de vitesse automatique
Le convertisseur de couple de la boîte de vitesse est assemblé à la pompe à huile de la boîte par crabotage. Pendant le démontage de l’ancien moteur cet assemblage peut éventuellement se désaccoupler. Au remontage, il est nécessaire de repositionner le crabot en le tournant légèrement de gauche à droite afin de reprendre sa position initiale.

4.Système d’huile

- Filtre à huile et support
Remplacez le filtre après 1000km. Faites attention au type du filtre, certains moteurs exigent des filtres avec clapet de surpression.
Lorsque le filtre à huile se monte sur un pré-filtre, il est obligatoire de le changer. En effet, il est souvent encrassé par les particules métalliques provenant de la casse de l’ancien moteur.
Pour tous les moteurs Renault, il est impératif de changer le support de filtre à huile.

- Type d’huile
Une huile simple ou une huile de rodage minérale peut faciliter le rodage (pour les moteurs neufs ou échange standard). Après le premier changement du filtre à huile, remplissez le moteur avec une huile de qualité, elle peut être minérale ou synthétique selon les spécifications du fabricant. Quand le moteur atteint régulièrement des températures très hautes, l’utilisation d’une huile synthétique est conseillée. L’huile minérale est plus sensible à l’évaporation. Ne jamais rajouter d’additifs, ils peuvent nuire aux additifs qui se trouvent déjà dans l’huile.

5.Instructions de démarrage et rodage du moteur :

- Vérifier avant la mise en route :
1 - le niveau d’huile dans le carter
2 - le serrage des vis et des écrous
3 - la tension des courroies
4 - le niveau du liquide de refroidissement
5 - purge du circuit de refroidissement et remplissage ave le liquide préconisé par le constructeur

- Démarrez le moteur et débrancher les câbles de bougies un a un.
- Si le témoin de pression d’huile s’éteint, le système de lubrification est rempli. Si cela n’est pas le cas, il faut rajouter de l’huile dans le filtre et purger le système de graissage en injectant de l’huile à l’aide d’une seringue
- Répétez les actions précédentes, rebrancher les câbles de bougies.
- Dès que le moteur tourne, accélérez à environ 1500 tours / minute.
- Contrôlez la pression d’huile et la température d’eau.
- Vous pouvez maintenant procéder au réglage de l’allumage et de la carburation, suivant les normes constructeurs.
- Vérifiez soigneusement l’étanchéité du moteur (huile et eau)
Rajoutez si nécessaire du liquide de refroidissement pendant le dégazage.

- Rodage pour les moteurs neufs ou en échange standard

- L’un des but du rodage d’un moteur échange est que les pièces de fonctionnement en contact s’épousent correctement. Malgré un alésage de qualité obtenu grâce aux machines à pierre au micron, il est préférable de ne pas faire monter le moteur en régime dès le début de son fonctionnement.
- La meilleure façon de roder un moteur est de rouler à des régimes variables tout en accélérant par moments très courts. Amenez le moteur à température avant de le faire monter dans les tours.
- Évitez de faire tourner le moteur en régime stationnaire ou à régime constant plus de 5minutes de suite. Rétrogradez à temps. Le moteur ne doit pas tourner à bas régime ou à haut régime. N’utilisez pas le frein moteur à haut régime.
- Évitez l’utilisation du starter, car un mélange top riche use rapidement les pistons, les segments et les cylindres.
- N’utilisez pas le frein moteur à haut régime.
- Pour éviter que le moteur ne tourne en sous régime : rétrogradez à temps.
- Contrôler quotidiennement le niveau d’huile pour prévenir les dégâts causés par un mauvais graissage. La consommation d’huile peut paraître excessive au début : elle doit se stabiliser peu après.

Avant de faire tourner le moteur au régime de ralenti normal, vérifier si le témoin de pression d’huile s’éteint au démarrage.

Après 1000 km :

La voiture doit être vérifiée chez le garagiste qui a monté le moteur.
La vidange doit être effectuée ainsi que le changement de filtre à huile selon les normes du constructeur.
L’entretien régulier doit se faire selon les spécifications du constructeur.

Attention : Pour les moteurs à rampe commune, ( DCI, HDI, CRDI ect...) en particulier les moteurs Renault la garantie ne s’appliquera que si les vidanges sont faites tous les 15 000 km maximum

TOUTE TRANSACTION AVEC NOTRE SOCIETE IMPLIQUE AUTOMATIQUEMENT DE LA PART DE L’ACHETEUR, LA RECONNAISSANCE ET L’APPLICATION DE NOS CONDITIONS GENERALES DE VENTES, DE GARANTIE, ET DE CONSIGNES TECHNIQUES. LE NON RESPECT DES CONDITIONS TECHNIQUES DE MONTAGE ENTRAINERA L’ANNULATION DE LA GARANTIE.

Contactez nous

Nouveau Numéro : 03 20 97 51 24
contact@mc-carparts.fr

+

MC Carparts
Nous sommes en cours de déménagement : perturbation à prévoir lundi 10/09 et mardi 11/09
289 rue du Faubourg des Postes
59000 Lille
FRANCE
Horaires d’ouverture : Du Lundi au Vendredi
8h30-12h00 / 14h00-18h00

Accès